• IMPORTANT - MERCI DE FAIRE CIRCULER LARGEMENT CE MAIL

    Appel à agir ensemble le jeudi 1er juillet en faxant le communiqué de presse ci-dessous à votre agence locale d'EDF:


    Réseau "Sortir du nucléaire" ­ Fédération de 698 associations
    9 rue Dumenge 69004 Lyon ­ Tel : 04-78-28-29-22

    Communiqué de presse du lundi 28 juin 2004

    le Réseau "Sortir du nucléaire" exprime son soutien à la lutte des salariés d'EDF et GDF mais Š
    Š appelle à bâtir un vrai service public de l'énergie : sans nucléaire, décentralisé, démocratisé.
    Alors que l'Assemblée nationale s'apprête à transformer EDF en société anonyme, et à l'approche du 1er juillet qui marque une nouvelle étape dans le processus de libéralisation du marché de l'électricité, le Réseau "Sortir du nucléaire" exprime son soutien aux salariés d'EDF en lutte : la transformation du statut de l'entreprise et l'ouverture de son capital conduisent inévitablement à la privatisation, au détriment des intérêts collectifs des citoyens. Pire : c'est pour financer la construction du réacteur EPR, et plus généralement la relance du nucléaire, que le gouvernement veut vendre, tôt ou tard, 30% des actions d'EDF.

    De fait, le Réseau "Sortir du nucléaire" (fédération de 698 associations) s'adresse plus particulièrement à ceux des salariés d'EDF qui soutiennent le nucléaire en croyant ainsi défendre le service public : aujourd'hui, c'est pour financer la relance du nucléaire que le service public va être détruit (*).

    Pour autant, le Réseau "Sortir du nucléaire" ne soutient aucunement EDF dans sa forme et son fonctionnement actuels. Il est nécessaire de refonder le service public de l'énergie en rompant avec les pratiques et objectifs actuels :

    - surconsommation d'électricité délibérément mise en ¦uvre pour "justifier" l'existence des centrales nucléaires

    - recherche du profit au détriment des missions de service public

    - mise en danger permanente des citoyens et de l'environnement à cause du nucléaire, ce risque étant démultiplié du fait des restrictions budgétaires qui sont d'ores et déjà mises en ¦uvre par la direction d'EDF

    - production de déchets nucléaires légués aux générations futures

    Au contraire, il faut viser :

    - la satisfaction des besoins fondamentaux de tous les citoyens, à commencer par les plus démunis

    - un ambitieux plan d'économies d'énergie et de développement des énergies renouvelables, seule solution pour lutter contre le réchauffement climatique. Notons d'ailleurs que, à production égale, les énergies renouvelables créent quatre fois plus d'emploi que le nucléaire. Qui plus est, ces emplois sont harmonieusement répartis sur le territoire contrairement au système nucléaire qui, par nature, est centralisé à outrance.

    - un plan de sortie du nucléaire la plus rapide possible

    Le Réseau "Sortir du nucléaire" :

    - s'adresse à tous les citoyens et aux salariés d'EDF pour bâtir un vrai service public de l'électricité : sans nucléaire, décentralisé et démocratisé.

    - appelle ses adhérents et sympathisants à agir ensemble le 1er juillet en faxant ce communiqué à leurs agences EDF.

    Contacts presse : Stéphane Lhomme 06 64 100 333 ou Didier Anger : 06 80 23 39 45

    (*) Lors de sa déclaration sur l'énergie le 15 avril 2004 à l'Assemblée nationale, le ministre de l'économie Nicolas Sarkozy a déclaré que l'ouverture du capital d'EDF (et de GDF) était "indispensable pour que ces entreprises puissent investir en Europe mais aussi en France dans l'EPR"

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :